Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 16:49

Pénible. Voilà un petit mot simple qui en temps normal ne prête ni à confusion, ni à interprétation.

Quand ma femme me dit que je suis pénible, je suppose que je dois être difficile à supporter, un peu lourd…
Quand je remonte les courses du supermarché par l’escalier, un jour de panne d’ascenseur, c’est pénible, ça pèse son poids, parce que c’est lourd…


Mais si vous voulez partir en retraite à 60 ans en expliquant que vous avez fait un job pénible, il va vous falloir prouver que pendant un minimum de 17 années vous avez survécu à des contraintes physiques importantes ou à un environnement agressif ou à un rythme de travail hors norme.
Déjà, des filles ou des gars qui auront réussi  à survivre à l’une des trois conditions pendant 17 ans, il doit en rester une douzaine en France…
En plus, les douze qui restent devront prouver qu’ils remplissent l’une des trois conditions de la pénibilité, c'est-à-dire trouver des témoins, des survivants plutôt…Ca va pas être fastoche le truc…
Là, il ne va plus en rester que 5 ou 6 capables d’apporter la preuve, et vu leur état physique et la rareté des témoignages, un ou deux seront morts pendant les recherches et les 3 ou 4 qui restent mettront au moins deux ans à trouver les preuves survivantes. Et là miracle, ils auront 62 ans, l’âge normal de la retraite, ils auront fait tout ça pour rien.

Ce texte sur la pénibilité, il ne servira jamais…j’en suis presque sur…

Partager cet article

Repost 0
Published by grolouloup - dans actualité
commenter cet article

commentaires

bria 21/01/2011 17:59


Oui à moins de recenser les boulots pénibles par branches ou filière


grolouloup 21/01/2011 19:54


oui mais pénible pour qui et pénible comment....moi j'ai un voisin facteur qui trouve son job pénible...c est pas gagne...


Présentation

  • : Le blog de mynombril.over-blog.com
  • Le blog de mynombril.over-blog.com
  • : Loup philosophe pour qui la vie n'est jamais grave tant que personne n'en meure...
  • Contact